Cette chose super-importante que la majorité des gens oublient, jusqu’au moment où il est trop tard

Vous avez déjà remarqué qu’il y a des personnes « zen » dans votre entourage alors que vous avez juste assez ou plutôt insuffisamment de temps ?

Même après avoir suivi les conseils de plusieurs experts dans le domaine de la productivité et lu une dizaine de livres sur la gestion du temps, la situation reste inchangée : c’est un puits sans fond.

Pourtant, vous avez déjà réussi à implémenter une série de choses. C’est un peu comme si le tapis de course tourne de plus en plus vite.

Le lien entre productivité et effectivité

La partie supérieure à droite : c’est là où vous voulez arriver. C’est dans ce champ que vous avez réussi à faire le lien entre efficience et effectivité.

Ce n’est pas uniquement en travaillant dur que vous dégagez du temps supplémentaire pour les choses qui vous importent. Il faut travailler intelligemment.

“Work Smart. Dream Big.”

Le choix en faveur de l’urgent

Travailler à notre productivité est rarement considéré comme une tâche urgente. Il s’agit pourtant d’un élément très important.

Le problème est que notre cerveau est attiré par l’urgence et adore la « gratification immédiate » (lisez à ce sujet aussi l’article sur la « Procrastination »). Du coup, les choses importantes mais moins urgentes passent au second plan. Il se peut donc (par exemple dans des phases avec peu d’énergie mentale) que nous fassions beaucoup de choses sans pour autant avancer avec les choses importantes.

Rapidité et sens

Vous voulez connaître le secret pour atterrir dans le carré supérieur droit ?

Le secret est que vous devez maintenant entreprendre des actions pour générer dans le futur davantage de Temps, Energie, Attention et Moyens financiers.

Il faut avoir du temps et avancer. C’est pour cette raison qu’il faut créer un lien entre productivité et effectivité. Ce n’est pas facile. Ça ressemble à construire un pont pendant qu’on avance sur ce dernier.

Vous savez que j’ai travaillé dans le passé comme simplificateur de travail et comme responsable de ce département chez Colruyt. Cela reste la plus belle dénomination de fonction que j’ai pu entendre. Simplifier, structurer et optimaliser des processus physiques était le centre de mon travail. La simplification de travail est le domaine d’activité qui assure de manière structurelle une capacité supplémentaire. La capacité ainsi dégagée servait notamment à faire face à la croissance.

Si vous voulez plus d’impact en tant que travailleur du savoir, le travail à votre effectivité fait aussi partie de vos responsabilités structurelles. Vous n’en êtes dispensé que si vous avez un simplificateur de travail personnel.

Entrepreneurs et travailleurs du savoir ont beaucoup de choses en commun, du moins ceux préoccupés par leur effectivité personnelle. Un des livres qui m’a aidé à devenir un meilleur entrepreneur est « The E-Myth » de Michael Gerber. Si vous jouez avec l’idée de devenir entrepreneur, je vous conseille vivement ce livre.

Une des phrases clé du livre est : « vous ne devez pas uniquement travailler dans votre entreprise, mais aussi à votre entreprise ». Donc pas l’un OU l’autre, mais l’un ET l’autre.

Il y a deux étapes pour faire le lien entre productivité et effectivité :

  • RAPIDITE

La rapidité vous assure d’aller le plus loin possible avec le moins d’implication possible.

  • SENS

Le sens vous assure d’arriver là où vous voulez arriver.

Je suis convaincu qu’il faut d’abord assurer un certain niveau de rapidité avant de commencer à se préoccuper du sens. Je ne crois pas à l’approche de chercher longtemps cette « passion unique » ou le « sens de votre vie ». Je crois à l’action. Je pense que c’est « en faisant » que vous trouvez le domaine que vous appréciez ou que vous découvrez la pierre que vous apportez à l’édifice. J’aime encore assez bien l’approche de Carl Newport.

Plus de rapidité

Vous n’obtenez pas plus de rapidité en travaillant plus dur, mais en réalisant des projets qui vous fournissent davantage de Temps, d’Energie, d’Attention et de Moyens financiers.

Ces neufs domaines pourraient vous inspirer pour des projets afin de dégager davantage de TEAM :

  • Eliminer
  • Faire moins
  • Regrouper
  • Simplifier
  • Systématiser
  • Automatiser
  • Déléguer
  • Sous-traiter
  • Mindfull Multitasking

Vous trouverez plus de détails à ce sujet sur notre blog : 9 façons de créer du temps supplémentaire.

Un sens bien déterminé

Je deviens un peu allergique aux expressions du genre : « Suis ta passion et tout viendra tout seul ». Ça donne un peu l’impression qu’il est absolument nécessaire de savoir parfaitement où on va avant même de pouvoir commencer. Que faire alors si vous n’avez aucune idée de quelle est votre passion ou que vous en avez plusieurs ?

Il est bien sûr utile de savoir vers où on veut aller, aussi pour y aller plus vite, mais ne pas savoir n’est certainement pas une raison de ne pas commencer.

Bien au contraire.

C’est souvent en démarrant et en essayant que notre vision s’éclaire. Mon ami Ramon parle de découverte progressive. Cela signifie que vous ajustez votre trajet en fonction des actions que vous avez entreprises et des leçons que vous en tirez.

Travailler à votre effectivité

Travailler à votre effectivité, et donc entreprendre des actions qui vous mènent à un bonus temps dans le futur, est donc une tâche pour vos listes. Il s’agit même d’une série de tâches qui tournent en parallèle des activités opérationnelles.

Dan Sullivan distingue à ce sujet « process work » et « project work » :

  • Rester opérationnel fait partie du travail en processus
  • Déterminer la direction et augmenter la rapidité fait partie du travail en projets.

Selon Dan, il n’y a que très peu de personnes qui maîtrisent les deux simultanément. Il n’y a que 10% qui switchent facilement d’un rôle à l’autre. Cela n’empêche pas que vous ayez besoin des deux.

Et maintenant…

  • Déterminez lequel des deux rôles vous convient le mieux : le travail opérationnel, à court terme, ou le côté plus conceptuel, à long terme ?
  • Prévoyez alors sur votre Masterlist un projet qui vise à améliorer le rôle le moins évident ? Le fait que vous ayez un tel projet sur votre Masterlist vous permet non seulement de passer à l’action, mais vous gardez le domaine en soi plus en vue !